Withings secures $30 million additional funding with Bpifrance, Idinvest, 360 Capital Partners and Ventech

Paris, le 17 juillet 2013 ­ Withings, pionnier des objets connectés pour la santé et le bien-être, annonce une levée de fonds de 23,5 millions d’euros auprès de Bpifrance dont l’investissement s’élève à 11 millions d’euros, de IdInvest Partners et de 360 Capital Partners ainsi qu’auprès de Ventech, son actionnaire financier historique. Clipperton a conseillé la société sur ce deuxième tour de financement. Bpifrance effectue avec Withings l’une de ses plus importantes opérations dans le domaine du capital risque. Les fonds permettront d’accélérer le développement de la société à l’international ainsi que ses projets de R&D.

Pionnier de la révolution numérique en cours de la e-santé, Withings s’est d’ores et déjà positionné comme l’un des leaders sur ce marché au potentiel de plusieurs milliards d’euros. Créé en 2008 par Cédric Hutchings et Éric Carreel, Withings a développé des outils uniques pour transformer la vie au quotidien et améliorer le bien-être. Les utilisateurs sont équipés d’appareils dotés de fonctionnalités aux performances totalement nouvelles, à même d’améliorer leur quotidien et leur bien-être. Sur la base d’une force d’innovation inégalée, le groupe a tissé un écosystème autour de la santé numérique, agrégeant des solutions et appareils révolutionnaires, au design abouti, qui se connectent avec la plus grande facilité aux applications développées pour les smartphones et tablettes et aux interfaces internet.

Depuis le succès de sa première balance connectée, lancée en 2009, Withings a adaptée sa technologie à une large gamme d’appareils qui facilitent la vie au quotidien, dont le pèse-personne wifi, le tensiomètre intelligent et le Smart Baby Monitor. En début d’année, Withings a une nouvelle fois réinventé la balance connectée en lançant le Smart Body Analyzer, la première balance intelligente capable de mesurer le rythme cardiaque et la qualité de l’air, en plus des traditionnelles mesures de poids et de composition corporelle. Le mois dernier, Withings a bouleversé le segment du suivi de l’activité avec le lancement du Withing Pulse, un puissant outil de poche pour le suivi de l’activité, conçu pour aider les utilisateurs de toutes générations à atteindre leurs objectifs personnels en matière de santé et de remise en forme. Pour la toute première fois sur un tracker d’activité, le Withings Pulse intègre la mesure du rythme cardiaque et la détection automatique de la course à pied, en plus du suivi du nombre de pas effectués, de la distance parcourue, du dénivelé, des calories brûlées, ainsi que de la qualité du sommeil. Withings a été plébiscité pour le design et la facilité d’utilisation de l’appareil, faisant d’eux des partenaires de long terme pour améliorer sa santé. Withings connaît une phase de croissance importante qui vient récompenser son approche unique de la gestion de la santé, avec des appareils et des applications utilisés dans le monde entier par des particuliers et des professionnels. Les capacités de financement supplémentaires vont permettre à Withings de financer sa croissance sur les marchés internationaux en élargissant son réseau de distribution. Attaché à son ADN axé sur l’innovation, Withings vise également à renforcer ses équipes de R&D en embauchant les meilleurs ingénieurs et développeurs en hardware et software.

Cédric Hutchings, co-fondateur et Directeur Général, Withings, explique : « Le Quantitative Self ou gestion personnelle de sa santé est seulement la première vague d’une révolution plus profonde de la santé. Grâce aux solutions offertes par Withings, les utilisateurs gagnent en contrôle sur leur propre santé et de meilleures relations peuvent s’établir entre les patients et les professionnels de la santé.

Eric Carreel, co-fondateur et Président, Withings, déclare : « La Big Data est en train d’ouvrir des possibilités auxquelles l’on pouvait seulement rêver il y a quelques années. Les fonds apportés vont permettre à Withings de mener et d’accélérer cette révolution. Nous intensifions nos programmes de R&D pour intégrer encore plus d’innovation dans des produits encore plus beaux et nous renforçons notre marketing et nos partenariats pour gagner de nouveaux marchés dans ce secteur en plein essor. »

Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, déclare : « Cet investissement aux côtés d’investisseurs reconnus est emblématique de l’engagement de Bpifrance dans l’activité de capital risque. Withings est une très belle société française qui se développe fortement dans un marché d’avenir, les objets connectés appliqués au secteur de la santé et du bien-être. Ces nouveaux moyens vont lui permettre d’accélérer son développement. »

Selon Benoist Grossmann, Managing Partner chez Idinvest Partners : “Éric Carreel est un serial entrepreneur et je suis convaincu que chaque serial entrepreneur devient de plus en plus performant au fil de ses années d’expérience. Faire partie du tour de financement additionnel de Withings répond entièrement à la stratégie et aux convictions d’Idinvest Partners. »

Emanuele Levi, Partner à 360 Capital Partners, déclare : «Nous sommes ravis de rejoindre Withings, une des étoiles montantes dans le marché mondial des outils de santé connectée. J’ai été vraiment impressionné par l’exécution extraordinaire et la vision de Cédric, Eric et l’équipe de direction de l’entreprise qui ont créé en si peu de temps un véritable leader mondial avec une offre de produits très distinctive. En passant, vous devriez essayer un de leurs produits, ils peuvent vraiment changer votre vie!»

 

******

A propos de Withings

Withings est une société innovante qui conçoit des produits et applications intelligents pour aider les utilisateurs du monde entier à prendre soin facilement de leur santé et de leur bien-être. Créée par deux cadres français, Cédric Hutchings et Éric Carreel, Withings est une pionnière de la santé 2.0 depuis le lancement en 2009 de son premier pèse-personne wifi : elle ouvre la voie du mouvement de la santé connectée. En augmentant les capacités d’un objet par des ressources réseau, Withings donne accès à des capacités de calcul et de stockage infinies sans coût supplémentaire, transformant ainsi les objets en appareils intelligents et connectés. Depuis 2009, Withings a étendu ces avantages à une large gamme d’appareils qui facilitent la vie quotidienne, dont le Pèse-personne Wi-Fi, le Tensiomètre intelligent, Smart Baby Monitor et le traqueur d’activité Pulse. En utilisant les téléphones portables et les ordinateurs comme passerelles et en ouvrant sa plateforme à l’écosystème du bien-être, Withings est aujourd’hui parfaitement intégrée à plus de 100 applications et appareils partenaires, donnant ainsi aux utilisateurs une toute nouvelle dimension à leur vie quotidienne.

Plus d’informations sur www.withings.com

À propos de Bpifrance

Bpifrance accompagne les entreprises, de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, du crédit aux fonds propres. Bpifrance (issu du rapprochement des anciennes entités OSEO, CDC Entreprises, FSI et FSI Régions) offre, dans chaque région, des solutions de financement adaptées à chaque étape de la vie de toutes les entreprises. Ce nouvel ensemble a pour vocation de garantir le financement, de la trésorerie aux fonds propres, des petites et moyennes entreprises, des entreprises de taille intermédiaires et des entreprises innovantes, ainsi que d’entités de taille plus importante à dimension stratégique pour l’économie française.

Plus d’informations sur www.bpifrance.fr

L’équipe Bpifrance : Jean d’Arthuys, Directeur ; Sébastien Blot, Directeur d’investissement ; Litzie Maarek, Chargée d’affaires ; Stephen Fargis, Chargé d’affaires ; Sophie Paquin, Direction juridique

À propos de Idinvest Partners

Idinvest Partners est un acteur reconnu du Private Equity mid-market en Europe. Avec plus de 3,5 milliards d’euros sous gestion, Idinvest Partners a développé plusieurs expertises : opérations decapital- risque à destination d’entreprises européennes jeunes et innovantes ; investissements primaires, secondaires, ou en « private debt », mezzanine et activité de conseil en Private Equity. Créée en 1997 sous le nom d’AGF Private Equity, Idinvest Partners était une filiale d’Allianz jusqu’en 2010, date à laquelle la société s’est adossée au Groupe IDI pour devenir indépendante.

Plus d’informations sur www.idinvest.com/

À propos de 360 Capital Partners

360 Capital Partners est un fonds de capital-risque européen qui investit dans l’innovation « à 360° », c.a.d dans des sociétés et projets innovants et / ou en forte croissance, principalement en Italie et en France. Avec plus de 300 M levés auprès d’investisseurs internationaux de premier plan, le fonds est géré à travers ses bureaux de Paris et Milan par une équipe expérimentée, ayant cumulé plus de 40 ans d’expérience dans le capital risque et réalisé plus de 70 investissements dans 9 pays.

Plus d’informations sur www.360capitalpartners.com

À propos de Ventech

Ventech est une société de capital-risque qui depuis plus de dix ans investit dans des sociétés en création ou récentes dans les secteurs des Technologies de l’Information (internet, média, e commerce, mobile, logiciel, hardware & communications), principalement en France et dans les autres pays européens. Avec plus de 400 M sous gestion, la mission de Ventech est d’accompagner des entrepreneurs ambitieux développant des entreprises leaders, le plus souvent avec une reconnaissance internationale.

Ventech est également présent en Chine avec une équipe locale, pour contribuer au développement des sociétés européennes de son portefeuille en Asie et également pour investir via un fonds dédié.

Pour plus d’informations : www.ventechvc.com

À propos de Clipperton Finance

Basée à Paris et Londres, Clipperton Finance est une société de conseil en fusions-acquisition et en financement européenne dédiée aux technologies innovantes et aux médias. Clipperton Finance conseille les entreprises en croissance nées dans les univers de l’Internet, des logiciels, des télécommunications, des composants, du CleanTech, MedTech et des médias. Les équipes de Clipperton Finance accompagnent ces sociétés dans leurs transactions financières (augmentations de capital, financement, fusions & acquisitions). Au cours de ces dernières années, l’entreprise et son équipe ont structuré avec succès un grand nombre de transactions internationales de haut niveau dans le secteur du high-tech européen.

Plus d’informations sur www.clipperton.net.

Contact Bpifrance :

Antoine Boulay
Bpifrance
+33 1 58 50 13 78
antoine.boulay@bpifrance.fr

Vanessa Godet
Bpifrance
+33 1 41 79 84 33
vanessa.godet@bpifrance.fr

Contacts Withings

In the US:
Jessica Darrican
305-374-4404 P 116
Jessica@maxborgesagency.com

In the UK:
Sadie Beilby
+44 207 693 6999
withings@frankpr.it

In Germany:
Michaela Krause
+49 30 2576205 276
withings@piabo.net

Rest of the world:
Jean-François Kitten
+33 6 11 29 30 28
jfkitten@withings.com

 

Crocus Technology secures EUR 34 million (USD 45 million) in series D funding

Ce nouveau financement va permettre à Crocus d’accélérer son
programme de mise sur le marché, d’obtenir la qualification de son
nouveau produit et d’accroître sa production

Grenoble, le 10 juillet 2013 – Crocus Technology, fournisseur leader de la
technologie de semi-conducteurs magnétiques destinée à la sécurité, aux
microcontrôleurs intégrés, aux capteurs magnétiques et aux applications prévues
pour des conditions extrêmes d’opération, annonce aujourd’hui avoir levé 34
millions d’euros (45 millions de dollars) en capital.

Un nouvel investisseur privé, Industrial Investors, a participé à ce tour mené par
Idinvest Partners. Les investisseurs historiques, Sofinnova Ventures, Innovation
Capital, Nanodimension et Ventech, ont également abondé au tour, confirmant
ainsi leur soutien initié il y a sept ans. Rusnano a également participé à ce tour
de table.

Ce nouveau financement permet à Crocus:
· D’accroître de façon significative la production chez TowerJazz
Semiconductors
· D’obtenir la qualification de Crocus Nano Electronics, l’usine qu’elle possède
en partenariat, et de livrer les premiers wafers durant l’été
· Avec son partenaire IBM, d’accélérer le développement de la technologie
Generation 3 pour les microcontrôleurs sécurisés de Crocus. Ces
microcontrôleurs sécurisés sont destinés en premier lieu aux cartes à puce haut
de gamme, un marché qui a représenté en 2012 7,9 milliards d’unités (ABI
Research, mai 2013). Crocus a prévu de prendre 30 pour cent de ce marché en
offrant aux fabricants de cartes à puce de nouvelles fonctions et une
performance améliorée, pour un coût restreint
· De lancer une gamme de capteurs magnétiques, sur la base de sa
plateforme technologique Magnetic Logic Unit™ (MLU), dans un marché qui
devrait rapidement représenter deux milliards de dollars par an.

« Crocus dispose désormais des ressources nécessaires pour mener à bien les
dernières étapes du processus d’industrialisation de la technologie Magnetic Logic
Unit », indique Bertrand Cambou, Président et Directeur Général de Crocus
Technology. « Grâce à l’engagement de ce puissant groupe d’investisseurs et à la
validation de notre technologie par des clients majeurs, nous sommes dans une
position idéale pour percevoir d’ici à la fin de l’année les premiers revenus issus
des ventes de nos produits. De plus, nos revenus de licences et de services
continuent de croître en parallèle, et nous prévoyons d’atteindre le point
d’équilibre pour notre trésorerie avant la fin de l’année prochaine. »

Crocus a développé la technologie Magnetic Logic Unit (MLU), une technologie
robuste et basée sur le CMOS. La MLU offre de nombreux avantages aux
dispositifs électroniques de prochaine génération qui nécessitent vitesse, sécurité
et performances robustes à un coût faible. Pour les capteurs magnétiques, elle
apporte une haute sensibilité, un bruit faible et une capacité à fonctionner à des
températures élevées.

Le conseil juridique pour ce financement a été assuré par le cabinet Pinot de
Villechenon & Associés.

A propos de Crocus Technology
Crocus Technology fournit une technologie de semi-conducteurs magnétiques
destinée à la sécurité, aux microcontrôleurs intégrés, aux capteurs magnétiques
et aux applications prévues pour des conditions extrêmes d’opération.
La technologie de rupture Magnetic Logic Unit(TM), développée par Crocus, est
robuste et basée sur le CMOS. Le MLU offre de nombreux avantages pour les
produits embarqués et les blocs de mémoire non-volatile qui nécessitent vitesse,
sécurité et performances robustes pour un coût faible. Crocus a licencié son
architecture MLU à TowerJazz et à d’autres fondeurs pour qu’ils l’intègrent dans
leurs processus de production. Crocus prévoit de mettre sur le marché des
microcontrôleurs basés sur le MLU, résistants à la fraude, en partenariat avec
IBM. Les produits MLU, qui lisent et écrivent vite, tout en occupant peu de place,
améliorent la performance et la sécurité des puces destinées aux cartes, aux
portables et aux serveurs de données. Les capteurs magnétiques de Crocus, qui
offrent une haute sensibilité, un bruit faible, et opèrent à des températures
élevées (250°C), le tout pour un coût réduit, seront mis sur le marché dans
quelques mois, pour des applications grand public et industrielles.
Créée en 2004, Crocus est dirigée par une équipe de managers dotée d’une
grande expérience industrielle, ayant notamment travaillé chez Motorola, AMD,
Intel, Texas Instruments et Gemalto. La société a des bureaux à Santa Clara, en
Californie (Etats-Unis). Elle dispose également de bureaux en France, à Grenoble
et Gardanne. Elle partage avec Rusnano la propriété de Crocus Nano Electronics,
une usine de production de semi-conducteurs magnétiques de pointe installée en
Russie.

Pour plus d’information : : http://www.crocus-technology.com

New financing will enable Crocus to accelerate its go to market program, new
product qualification, and manufacturing ramp up

Grenoble France, July 10, 2013 – Crocus Technology, a leading developer of
magnetically enhanced semiconductor technologies for mobile security, embedded
microcontrollers, harsh environment electronics and magnetic sensors, today announces
it has raised EUR 34 million (USD 45 million) in additional capital.

A new private investor, Industrial Investors, joined the round led by Idinvest Partners.
Major investors Sofinnova Ventures, Innovation Capital, Nanodimension, and Ventech
participated, underscoring seven years’ support. Rusnano also took part.

The new funding enables Crocus to:
• Significantly ramp up manufacturing at TowerJazz Semiconductors
• Qualify its jointly owned fab, Crocus Nano Electronics, and release the first
engineering wafers during the summer
• Together with its partner IBM, accelerate the development of Generation 3
technology for Crocus’ secure microcontrollers. These secure microcontrollers will
target primarily high-end smart cards, a market that reached 7.9 billion units in 2012
(ABI Research, May 2013). Crocus is positioning to capture 30 per cent of this market
by bringing smart card makers new enhanced-performance features at lower cost.
• Launch a magnetic sensor product line, which leverages the same Magnetic Logic
Unit™ (MLU) manufacturing platform technology, in a market expected to reach the
USD 2 billion per year mark in the near term.

“Crocus is now fully funded to deliver on the last key milestone in the industrial
processing of its now mature Magnetic Logic Unit technology,” said Bertrand Cambou,
CEO and executive chairman of Crocus Technology. “The commitment from our
impressive group of investors along with the validation of our technology by strategic
customers put us in a good position to prepare for product revenue around the end of
this year. Combined with our steadily growing licensing and services business, we
anticipate reaching cash flow break-even point by the end of next year.”

Crocus has pioneered the development of Magnetic Logic Unit (MLU), a CMOS-based
rugged technology. MLUs bring important new advantages in speed, performance and
security at lower cost to a range of next-generation electronics. It brings high sensitivity,
low-noise, high temperature performance to magnetic sensors.

Pinot de Villechenon & Associés acted as legal advisors to Crocus for the EUR 34 million
funding.

About Crocus Technology
Crocus Technology is a leading developer of magnetically enhanced semiconductor
technologies for mobile security, embedded microcontrollers, harsh environment
electronics and magnetic sensors. Crocus has pioneered Magnetic Logic Unit™ (MLU), a disruptive CMOS-based rugged
magnetic technology. MLU offers important advantages in high speed, security, and
robust performance at lower cost for its broadening portfolio of embedded products and
non-volatile memory blocks. It licenses its MLU architecture to TowerJazz and other
foundries for integration in production processes. Crocus is gearing up to market
standalone, tamper-resistant MLU-based microcontrollers it is developing with IBM.
These fast read and write small footprint MLU products enhance the performance and
security of chips for smart cards, mobile phones and data servers. The market entry of
Crocus’ magnetic sensors that bring high sensitivity, low-noise, low-cost, and high
temperature performance (250°C) to consumer and industrial applications is also
planned in the coming months.
Founded in 2004, Crocus is led by a senior management team with high-level industry
experience forged in Motorola, AMD, Intel, Texas Instruments and Gemalto. It has US
operations in Santa Clara, California, and offices in Grenoble and Gardanne, France. It
jointly owns Crocus Nano Electronics, a Russian-based advanced magnetic semiconductor
manufacturing facility, with investment firm Rusnano. For more information:

http://www.crocus-technology.com

StickyAds : StickyADS.tv Raises a 3.1 Million Euro Series B Round

StickyADS.tv, la 1 ère régie vidéo instream premium (source Médiamétrie//NetRatings Vidéo – Janvier 2013), annonce une deuxième levée de fonds d’un montant de 3,1 millions d’euros auprès de Ventech (lead) et Isai (actionnaire de la société depuis 2011). Cet investissement va permettre au spécialiste de la commercialisation de publicités vidéo multi-formats sur tous les écrans connectés, de renforcer ses développements internationaux, prioritairement en Europe, et de poursuivre ses investissements technologiques dans sa solution propriétaire d’AdExchange vidéo premium privé, StickyXchange, lancé en novembre 2012.

« Cette augmentation de capital va permettre à StickyADS.tv d’accélérer son déploiement en Europe. Après une première implantation en Espagne, où nous avons validé notre modèle d’internationalisation, nous visons l’Allemagne. Ce marché constitue le deuxième marché publicitaire Européen en valeur. » précise Hervé Brunet, co-fondateur et Président de StickyADS.tv .

Ce deuxième tour de table de 3,1 millions d’euros mené par Ventech qui s’est associé à ISAI va, par ailleurs, permettre à StickyADS.tv d’intensifier ses développements dans ses technologies propriétaires dont son adexchange vidéo qui a déjà bénéficié de 24 mois de développement . « Les enchères en temps réel (RTB) ont pris une part croissante dans les achats média digitaux des annonceurs ces dernières années et devraient représenter au moins 50% des achats en 2015. Ce marché, qui se structure et sur lequel nous nous sommes très vite positionnés, exige un haut niveau de technicité. Il est donc indispensable d’investir de manière importante en R&D et de maîtriser la technologie. L’investissement de Ventech et Isai nous permet ainsi d’être pleinement ambitieux sur ce volet et va nous permettre de continuer à innover dans le domaine du trading media vidéo» conclut Hervé Brunet.

« Nous avons été impressionnés par les réussites commerciales de l’équipe et principalement par la part de marché déjà construite en France. De plus, la société jouit d’une avancée technologique dans plusieurs domaines comme celui de la publicité vidéo multi-écrans ou encore de l’adexchange video, avec StickyXchange, sa place de marché vidéo premium. Nous avons interrogé ses clients qui soulignent leur intérêt pour les solutions à forte valeur ajoutée de la société. Ventech est heureux d’accompagner l’équipe dans l’internationalisation de son modèle » ajoute Claire Houry, General Partner chez Ventech .

« Le marché de la vidéo premium est un segment en pleine croissance et à forte monétisation. StickyADS.tv se donne tous les atouts pour en devenir l’un des leaders européens en combinant développement technologique et déploiement commercial », conclut Jean-David Chamboredon, Président-Exécutif d’ISAI Gestion.

StickyADS.tv, launched in 2009 in France is the leading premium video ad network and ad exchange with over 200 contracted publishers, partners with TF1 Group, Prisma Media, MSN Video, Fox Network, MTV and Disney to offers to top 500 brands and major media agencies, the largest and most relevant premium preroll video ad placements.
The €3.1 million ($4.1M) B round led by Ventech who joins ISAI investment will allow StickyADS.tv to become a leading European player. In addition to its offices in France and in Spain, the company is now looking at expanding into key European markets such as Germany.
Hervé Brunet, CEO & Co-founder of StickyADS.tv says : “This investment will allow us to accelerate our technologiy development and our European expansion to build a European leader.”
Claire Houry, General Partner at Ventech says, “We are impressed by the achievements that the team has delivered both in terms of market share and proprietary technology.”
About StickyADS.tv (http://www.stikcyads.tv)
StickyAds.tv is a multi-screen video advertising network & ad exchange (StickyXchange) delivering video ads in Europe and connects top 500 advertisers with premium media publishers on computers, smartphones, tablets and connected TVs. StickyXchange, a product of StickyADS.tv, is the largest video marketplace in France next to Google’s. StickyXchange aggregates 200 top media publishers with premium video content with a fully RTB enabled proprietary technology.

About ISAI – http://www.isai.fr
ISAI was founded by Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister), Geoffroy Roux de Bezieux (Virgin Mobile), Stéphane Treppoz (Sarenza) and Ouriel Ohayon (ex TechCrunch.fr) and it is managed by Jean-David Chamboredon), Christophe Raynaud and Pierre Martini. ISAI has 80 million euros under management and is an AMF authorized portfolio management company with 2 investment vehicles: early-stage post-seed Venture fund & Small cap Private Equity fund.

Webedia : FIMALAC : Exclusive negotiations to acquire a majority stake in the capital of WEBEDIA Group


L’éditeur de Purepeople et Puremedias, affichant près de 20 M€ de revenus, cède la majorité de son capital à Fimalac qui le valorise 70 M€.
Envisageant une levée de fonds minoritaire ou une cession, Webedia s’est finalement orienté vers la seconde option. Accompagné dans ce processus par Rothschild l’éditeur de presse féminine en ligne, qui avait mandaté Clipperton pour suivre les offres minoritaires, cède le contrôle à Fimalac. Le groupe coté de Marc Ladreit de Lacharrière valorise l’entreprise 70 M€. L’opération, portant surmoins de 60 % du capital selon nos sources, voit les fondateurs Cédric Siré et Guillaume Multrier, qui s’engagent à rester au moins cinq ans, céder la moitié de leurs parts. Les trois fonds présents, Ventech (dont la participation est trois fois supérieure aux autres), Xange PE et Idinvest, dont certains avaient des contraintes de liquidité, restent également en partie au capital.

Près de 20 M€ de chiffre d’affaires en 2012
L’éditeur de site comme Purepeople et Puremedias, qui avait réuni 3,5 M€ en 2008 auprès de ce trio de VCs, avait construit son essor en partie par acquisitions, dont celle du guide d’achats Shopoon et plus récemment de Canalblog. En 2012, il affiche unecroissance de 80 % de son chiffre d’affaires à près de 20 M€. Afin de la poursuivre, Webedia mise désormais sur les autres activités de Fimalac, dont celles de producteur de spectacles et d’artistes. “Fimalac nous apporte d’avantage que de l’argent, en nous permettant par exemple d’élargir nos sources de revenus, centrés jusqu’ici sur la publicité, à la vente de billets. Il mêle l’avantage d’un financier aux synergies d’un industriel”, assure Cédric Siré.
Terrafemina rejoint également Fimalac
L’acquéreur, qui n’est plus majoritaire dans l’agence de notation Fitch depuis un an, s’offre par ailleurs TFco, éditeur de Terrafemina.com. Le nouvel ensemble, dirigé par la fondatrice de ce site Véronique Morali et les deux dirigeants de Webedia, aura quatre activités en plus de l’édition de sites : opérations spéciales publicitaires, prospection pour les e-commerçants, le conseil, et enfin la production de contenus et le “pilotage de communautés” pour les marques et les entreprises. 

Baptiste Rubat du Mérac
Today, FIMALAC has announced that it is going to acquire the majority of the capital of the digital media group Webedia, which it will consolidate with the company TFco (terrafemina.com and TFco’s advisory structures), previously transferred.
FIMALAC will then arrange for financing of EUR20 million to be provided to the new unit to speed up its development in France and internationally.
WEBEDIA was formed in 2008 and is the 10(th) largest French media company on the internet, combining leading companies in their respective sectors, such as purepeople.com, puremedias.com, and the more recently launched puretrend.com and purebreak.com. WEBEDIA’s sites have a constantly increasing audience, now amounting to 10 million unique visitors per month. WEBEDIA has also recently launched its sites in Russia and Brazil, where the business is developing very rapidly. It achieved revenues of nearly EUR20 million in 2012, growing by more than 60% in the first months of 2013.
By combining the audiences and expertise of WEBEDIA and TerraFemina, the new WEBEDIA will effectively be positioned as the new co-leader in terms of women’s targets. Its business, apart from the publication of theme-based sites, will be structured around four business lines: special advertising operations, canvassing for e-traders, consultancy, delegated production of content and the management of communities for brands and companies (“brand publishing”).
The new unit will be managed by a management board comprising Veronique Morali, Chairman, and Cédric Sire and Guillaume Multrier, co-founders of WEBEDIA. Marc de Lacharrière will be the Chairman of the Group’s Supervisory Board.
FIMALAC is thus reinforcing its position in the media and entertainment sectors in which it has already developed many businesses in the production of artists and shows and in the distribution of shows.
Commenting on the operation, Marc de Lacharrière, the Chairman and Chief Executive Officer of FIMALAC, said: “The acquisition de WEBEDIA, which in barely 5 years has succeeded in positioning itself among the leading French digital media companies, will provide us with unique know-how in the information and digital domain. The Group will benefit from a presence throughout the value chain: production, distribution, and now sale, as well as the advertising and promotion of entertainments thanks to the expertise and digital know-how of WEBEDIA, whose sites deal daily with artists’ news.”
For Cédric Siré and Guillaume Multrier, the founders of “the acquisition of a majority of the capital of our Group by FIMALAC, whose ambition is to integrate the whole media and entertainment value chain, and which has substantial financial resources, represents an exceptional opportunity to speed up our development. Thanks to this operation, we will be able to strengthen WEBEDIA’s position as a leader among digital media companies and to continue with the Group’s development both in France and internationally”.

BonitaSoft : Raises $13M in Series C Funding

Avec une croissance annuelle de plus de 130% en 2012, BonitaSoft renforce sa position de leader du BPM open source et prépare le futur 

Paris, le 16 mai 2013 – BonitaSoft, éditeur informatique leader dans la gestion des processus métier open source, annonce aujourd’hui sa troisième levée de fonds d’un montant de 10 millions d’euros auprès du FSN PME, fonds mis en place dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, ainsi que de ses investisseurs historiques Ventech, Auriga Partners et Serena Capital. En tout, BonitaSoft aura levé plus de 22 millions d’euros depuis sa création en juin 2009. 

Ces fonds permettront d’étendre les activités commerciales en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique Latine et de poursuivre les efforts d’innovation. La société lancera des nouvelles offres produit pour donner corps à la démocratisation des solutions de gestion de processus métiers, avec comme cible principale les moyennes et grandes entreprises à la recherche d’alternatives technologiques et économiques aux solutions propriétaires du marché. 

Un éditeur de logiciel français reconnu à l’international 
En 2012, trois ans après sa création, BonitaSoft a vu son chiffre d’affaires croître de 130% en 2012, grâce notamment aux Etats-Unis où la société enregistre une croissance de 390%. Plus de 600 entreprises et administrations publiques dans le monde ont choisi BonitaSoft, parmi eux le groupe Crédit Agricole, BBVA, le ministère de l’Agriculture, ou encore Orange. 

Aujourd’hui, BonitaSoft compte 600 clients dans 60 pays, 100 partenaires intégrateurs dans 5 continents, plus de deux millions de téléchargements de sa solution open source et une communauté de plus de 60.000 membres. Pour 2013, la société vise une croissance à 3 chiffres et prévoit 60 nouveaux recrutements pour ses trois sites de Grenoble, Paris et San Francisco. 

« Nous sommes ravis du soutien apporté par le FSN PME, fonds créé par l’Etat français. Son implication dans notre société est une reconnaissance de la position qu’a su conquérir BonitaSoft sur le marché du BPM », déclare Miguel Valdés Faura, PDG et co-fondateur de BonitaSoft. « Aujourd’hui, l’open source est une alternative crédible et reconnue qui dispose d’un potentiel indéniable dans le contexte économique actuel. » 

« Les performances de BonitaSoft au cours des années passées sont la preuve de la pertinence du modèle économique de l’entreprise », commente Jocelyne Cerasa, directrice d’Investissements de CDC Entreprises, établissement gestionnaire du FSN PME pour le compte de l’Etat. « Les succès déjà obtenus par BonitaSoft en France, en Europe, en Amérique Latine et aux Etats-Unis sont autant d’éléments qui ont fondé notre décision d’accompagner BonitaSoft dans sa croissance. » 

Ventech, Auriga Partners et Serena Capital s’associent pour souligner la solide croissance et les nombreuses étapes franchies par BonitaSoft, devenu en peu de temps un acteur majeur du BPM dans le monde et ils expriment une confiance renouvelée dans la stratégie de développement de l’éditeur. Cette croissance confirme la forte demande pour des solutions BPM faciles à intégrer et abordables pour tous types d’entreprise.

A propos de BonitaSoft
BonitaSoft démocratise la Gestion des Processus Métier (Business Process Management ou BPM) en proposant une suite open source puissante, facile à intégrer et conviviale pour tous types d’organisation ou secteur d’activité. BonitaSoft et sa communauté open source offrent un écosystème de connecteurs vers les systèmes tiers d’une richesse inégalée. Avec BonitaSoft, les utilisateurs fonctionnels et techniques peuvent modéliser, automatiser et optimiser les processus métier dans des domaines aussi variés que la finance, les ressources humaines, les ventes, le marketing, la logistique, l’administration électronique,
etc. 
Avec plus de 2.000.000 de téléchargements, 600 clients et une communauté de plus de 60.000 membres, BonitaSoft est le fournisseur BPM qui connaît la plus forte croissance.BPM leader secures $28M in just three years; newest investment led by French government initiative FSN PME, includes existing investors Ventech, Auriga Partners, Serena Capital 

SAN FRANCISCO – May 16, 2013 – BonitaSoft, the number one growing business process management (BPM) solution, today announced the completion of a $13 million Series C round of funding led by the FSN PME (the French National Fund for Digital Society), a French government initiative that invests in technology companies positioned to succeed on a global scale. This latest round of funding also includes BonitaSoft’s three existing investors: Ventech, Auriga Partners and Serena Capital. Overall, BonitaSoft has raised more than $28 million since its inception in June 2009. 

The fast-growing company will use the fresh capital to fuel its global expansion plans in the USA, Europe, and Latin America. Aggressive plans are in place to increase its market share of mid–‐ and large‐sized businesses that want technological and economic alternatives to the current mix of proprietary and aging BPM solutions. BonitaSoft’s leadership team will focus this new investment on the development of next-generation BPM technologies that are more responsive and adaptable to the end user and allow process applications to actively measure the benefits to the business. 

“We are delighted with the support from the FSN PME fund established by the French government,” said Miguel Valdes Faura, CEO and co-founder of BonitaSoft. “The vote of confidence shows the value BonitaSoft brings to the BPM market. Customers have made it known that they want innovative, flexible and cost‐effective solutions to improve their business processes, and we will continue to deliver solutions that meet this need.” 

BonitaSoft has enjoyed significant growth since its inception in 2009. Sales grew by more than 130 percent in 2012, driven by a 390 percent revenue increase in the United States. Today, BonitaSoft serves more than 600 companies and governments worldwide, including Accenture, DirectTV, Old Dominion University, Trane, Teach For America and Michelin. The company has 100 integration partners on five continents, more than 2 million downloads of its open source solution and a community of over 60,000 members. For 2013, the company plans to continue its triple digit growth and add 60 new employees at its three offices in San Francisco, Paris, and Grenoble. 

“The performance of BonitaSoft in recent years validates company’s business model,” says Jocelyne Cerasa, Investment Director of CDC Entreprises. “The success already achieved by BonitaSoft in France, Europe, Latin America and the United States led to our decision to support BonitaSoft’s growth.” Ventech, Auriga Partners, and Serena Capital continue to support the solid growth and many achievements by BonitaSoft. In a short time, the company has become a major player in the BPM market and our continued investment confirms the strong demand for BPM solutions that are affordable and easy to integrate for all organizations 

About BonitaSoft
BonitaSoft democratizes business process management (BPM) by bringing a flexible yet powerful BPM suite to organizations of all sizes and industries. BonitaSoft and its open source community deliver an unmatched ecosystem of connectors for nearly any application and/or system. With BonitaSoft, organizations can model, automate, and optimize process workflows in Finance, Human Resources, Sales, Marketing, Supply Chain, E-Government, and more. As the world’s fastest-growing BPM provider, BonitaSoft has more than 2,000,000 downloads, 600 customers, and a community of over 60,000 contributors.